L'Ecole de Rouen

La façon de peindre de l'Ecole de Rouen, héritée de l'Impressionnisme, s'appelle "technique des touches divisées" ; elle consiste en une juxtaposition de coups de pinceau, ce qui autorise la peinture à l'huile en extérieur, puisque le peintre n'est pas obligé d'attendre qu'une partie soit sèche pour terminer l'ensemble de son tableau. C'est pourquoi tous les sujets d'extérieur sont possibles, quelles que soient les conditions climatiques de beau temps, de gel, de neige... Seule la pluie ne permet pas de peindre; le peintre a alors l'opportunité de travailler les sujets d'intérieur comme les bouquets, les scènes de vie.



Cette technique ne s'enseigne que de peintre à peintre ainsi que par un apprentissage patient et régulier. Marguerite Marquet a reçu cette technique d'Isabelle de GANAY, elle-même élève d'Albert MALET, qui suivait les traces de R. PINCHON... élève à son tour de Claude MONET. Transmission de la technique, donc, mais aussi transmission de la tradition et de la passion.